Le fonctionnement du cerveau, les émotions et le comportement

LE CERVEAU

 Cerveau1

Cerveau2

 

Le cerveau est le centre du système nerveux, capable d’intégrer les informations, de contrôler la motricité et d’assurer les fonctions cognitives. C’est l’organe le mieux protégé, il pèse environ 1,3 kg et baigne dans le Liquide Céphalo-Rachidien (LCR). Le nutriment principal du cerveau est le Glucose, c’est un organe très vascularisé et donc très oxygéné.Il est constitué de deux hémisphères, le droit et le gauche, réunis par le corps calleux (réseau de fibres). A la base du cerveau se trouve le cervelet, responsable de l’équilibre.


• Pour chaque hémisphère :
Le lobe frontal : lieu du raisonnement, fonctions du langage, coordination motrice volontaire
Le lobe pariétal : conscience du corps et de l’espace environnant
Le lobe occipital : intégration des messages
Le lobe temporal : centre de l’audition, de la mémoire et des émotions


Le cerveau est constitué de 100 milliards de cellules nerveuses « les neurones », qui constituent un réseau câblé très précis.
La myéline (gaine protectrice) est présente le long de l’axone et permet la propagation de l’influx nerveux. Elle est formée par les cellules gliales, 10 à 50 fois plus nombreuses que les neurones.
Le cortex (ou substance grise) est la partie la plus superficielle du cerveau, en raison de la présence des corps cellulaires des neurones.
La substance blanche est la substance la plus profonde, où se trouvent les prolongements des neurones entourés d’une gaine de myéline.
Le cerveau est également composé de 4 ventricules cérébraux. Ce sont les cavités où circule le LCR.

Communication :

Les neurones communiquent entre eux par signaux électriques, appelés influx nerveux (ou potentiel d’action). Chaque neurone est constitué d’un corps cellulaire, de prolongements appelés dendrites et axones. Ces derniers émettent des connexions avec d’autres neurones par l’intermédiaire de terminaisons, ayant l’aspect de petites vésicules. Ces terminaisons constituent les synapses.

 

 Schema600

                                                                                                                                       Neurone                                                                                Synapse

 

L’influx nerveux se propage le long de l’axone pour terminer son chemin au niveau de la terminaison synaptique. Plus la fréquence de celui-ci est importante, plus le neurone produit des substances chimiques : Ce sont les neuromédiateurs.

Le cerveau émotionnel coexiste avec le cerveau rationnel (cortex préfrontal). Il est à l’origine de nos pensées, de nos actions, de nos désirs et de nos motivations. Situées au centre du cerveau, les petites structures impliquées sont principalement l’hypothalamus, le noyau accumbens (centre du plaisir, fait partie des ganglions de la base), et l’amygdale (centre des émotions comme la peur, le stress).

 

 

Qu'est-ce qu'une émotion ?

 

L'émotion est une réaction qui survient suite à un stimulus perçut par l'individu qui va provoquer des activités synchronisées dans plusieurs parties de l'organisme, comme dans le système lié au traitement des informations et aux systèmes liés au corps.

Les émotions telles que la joie, la colère, la peur, la honte ou le dégout peuvent entrainer un changement de comportement comme :

- Des bonnes ou des mauvaises pensées

- Des expressions motrices ( faciales, vocale, gestuelle ou posturale)

-Un changement du rythme cardiaque

- Un déclenchement de motivation

- Un système subjectif

 

Expressions du visage selon l'émotion

 

 

La culpabilité, les notions de territoire (perdre/ prendre sa place au sein de la fratrie, de l’entreprise ) ,la peur de ne pas y arriver, de l’échec, la trahison, la honte, l’humiliation,la colère,la reconnaissance,la peur de ne pas être aimé, l’estime de soi, la confiance en soi … sont autant de facteurs susceptibles de modifier le comportement de l’individu , de modifier son adaptabilité au stress avec les désordres et dysfonctions encore appelés maladies psychosomatiques (colon irritable, constipation ou diarrhée, migraine,etc… ).

Nos actes conscients sont guidés par notre mémoire inconsciente (par tout ce qui a été stocké dans le système limbique) et si un danger, selon un contexte bien déterminé, a été stocké dans le système de vigilance, le corps sera influencé dans son comportement quand il sera confronté à ce danger.

 

Colonne vertebrale et emotion

 

Les émotions sont directement ressenties dans le corps, comme quand nos muscles se contractent lorsque nous sommes anxieux ou que nos mains tremblent avant un examen. A partir de ce constat, des chercheurs finlandais de l'université d'Aalto ont recensé les réactions en fonction de différentes émotions.

Pour cela, ces scientifiques ont fait expérimenté à 700 personnes différentes émotions à partir d'histoires, d'images, de vidéos... puis ils leur ont demandé de colorier un schéma de leur corps, en suivant un code particulier. Rouge pour une zone qui réagit vivement, bleu pour une zone qui réagit dans une moindre mesure. Les zones dans lesquelles les cobayes ne ressentaient rien devaient être laissées vides.

 

Zone du corps activees avec différentes émotions

 

Les émotions sont indispensables à notre raisonnement : elles servent à maintenir notre équilibre. Lorsque nous sommes émus, ce n’est pas le cerveau qui commande le sentiment mais le corps qui éprouve, puis envoie un signal au cerveau, qui interprète l’état du corps et transforme tout cela en sentiment.

L'émotion ressentie par rapport à une situation est propre à chaque individu, à son passé et son histoire de vie, ses capacités intellectuelles, son état psychologique.

 

 

Il existe donc une multitude d'émotions la plupart sont représentées dans ce schéma :

 

Shema des émotions

 

 

 

 

Lorsqu'on écoute une musique plaisante, le cerveau sécrète des substances chimiques, ce sont des neuromédiateurs. Par exemple :

- La dopamine qui est le neuromédiateur du plaisir

- La sérotonine :utilisé dans les anti-dépresseur

- L'endorphine : sensation de bien-être

- L'adrénaline : énergisant

=> Toutes ces substances ont un effet euphorique

 

La musique peut susciter tous les sentiments humains : du suicide à l'orgasme musical.

Par exemple : - Le castrat Farinelli peut provoquer des malaises ou des orgasmes musicaux.

- « Gloomy Sunday » écrit par un hongrois a provoqué une épidémie de suicide dès lors qu'elle a commencé à passer à la radio.

 

D'après le neurologue Pierre Lemarquis.

On peut donc être amené à penser que lorsque quelqu'un n'a pas le moral et écoute de la musique qui lui plait, il peut retrouver celui-ci grâce à ces substances chimiques.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×